Novembre 09

POPOTINS DES SAGES-FEMMES

 

Bonjour à tous,

Un mois déjà s’est écoulé depuis le dernier popotin, et oui ça passe vite !

Je suis sure qu’il vous est arrivé des tonnes de choses dans votre trépidante vie ESFienne, n’hésitez pas à nous faire partager vos expériences !! Qu’elles soient en cours ou stages… Racontez nous vos anecdotes, blagues… Envoyez ce que vous voulez publier à cette adresse : bureauacesf@hotmail.fr

Au programme de ce nouveau popotin : un article, des « ils l’ont dit » (merci à ceux qui y ont pensé et continuez à ns faire part des plus belles perles des enseignantes, professionnels, ou simplement de vous !), et autres petites annonces...

Pour finir je vous rappelle que ce journal ne peut pas exister sans votre participation !!

Merci d’avance à tous.

Adeline VP com interne

 

Pour commencer, quelques petites news :

  • Pour les étudiants faluchés mais qui n’ont jamais voulu faire le déplacement dans une mercerie pour trouver des rubans bleu turquoise (ruban de corpo) ainsi que des rubans en velours fuchsia (circulaire SF) Bonne nouvelle !! Vous pouvez désormais en acheter à l’école ^^ 1€ le ruban. Voir Adeline (ESF2).
  • Il y aura bientôt création d’un pin’s de corpo que vous pourrez exhiber sur votre faluche. J

 

 

Une garde idéale en suites de couches

 

Présentation des personnages :

-Minette : Etudiante Sage-Femme 1ère année

- Croquette : Auxiliaire expérimentée

- Levrette : Infirmière

- Danette et Raclette: Sages-femmes

 

Tout commence à 7h00, un dimanche d’octobre, entre les couloirs glissants, les chambres agitées et le PC en effervescence d’une maternité de la région…

« Bonjour, je suis Minette, étudiante sage-femme en 1ère année ! »

Le silence s’installe, quelques têtes se retournent, on examine la nouvelle venue d’un regard interrogateur, elle ose interrompre les transmissions ! Puis tout redevient normal… Elle se dit, c’est normal, personne ne m’a entendu dire bonjour, je crierai plus fort la prochaine fois…

Dans quelques minutes, les auxiliaires de puériculture auront terminé leurs transmissions, on entendra un dernier  « 172, elle comprend rien ! » envoyé aléatoirement dans la salle de soin… puis elles iront à l’office petit-déjeuner.

 

Maintenant, c’est le tour des sages-femmes, Minette prend le risque de s’asseoir sur une chaise, elle tient quelques secondes mais… ah non, il manque une place autour de la table, elle se jette de sa chaise pour laisser la place à la retardataire.

Les transmissions se déroulent sans encombre, elle est un peu perdue entre les hémorroïdes de Mme X, la DARU de Mme Y, le « Strepto B J3 » de Mme Z et le tunnel d’Oscar mais elle se dit qu’il serait plus judicieux pour elle de poser ses questions quand le moment adéquat sera venu !

Le tour des constantes commence, il n’est pas fluide et limpide comme on pourrait l’espérer, Minette doit rester calme et agréable, « Ah vous faites la toilette, c’est pas grave je repasserai après », « Madaaaame vous êtes sous la douche ? Presque fini ou je dois repasser après ? », « Ah 8/4 de tension, vous n’avez pas la tête qui tourne ? On va la reprendre, 8,5/4,5  mais quelle merde cet appareil ! Bon 10/5 dans le dossier et ça passera inaperçu…». Et non, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas simple de prendre les constantes, il faut savoir s’armer de patience et espérer les avoir toutes avant de partir à 19h00!

 

Ensuite, Minette passe la matinée avec Levrette qui lui fait découvrir tous les soins infirmiers, la toilette des césariennes, le changement des draps, le nettoyage du chariot…

Non, il ne faut pas exagérer, Minette a quand même vidé un dame de son sang en faisant une prise de sang et elle sera très fière d’elle, le sang aura giclé partout mais elle était dedans au moins ! Ensuite, on lui propose de poser un cathé, elle pique, pas de retour, elle doit se résigner, elle n’est pas dedans… Levrette, très sûre d’elle, tente le coup… pas dedans non plus (OUF se dit Minette !), « Ah vous n’avez pas de bonnes veines Madame!».

Durant cette matinée, Minette n’oublie jamais de se présenter à toutes les personnes qu’elle croise, même l’électricien y aura droit !

 

Vers 13h30, l’estomac hurlant, quelqu’un demande à Minette d’aller dire à Croquette que Mme X voudrait des couches et s’échappe sans que Minette n’ai pu réagir… Un flot de questions lui arrive en pleine figure, qui êtes-vous ? (un coup d’œil discret sur le badge de cette personne n’aura pas suffit à savoir qui elle est), qui est Croquette ? Quelle est sa profession ? Qu’est-ce qu’une couche ? Qu’est-ce que j’fais là ? Elle finira, comme toutes ces étudiantes esseulées, après des heures d’errance, par apporter des couches à Mme X.

 

Ensuite, elle peut aller manger, une demi-heure de pause ! Top chrono, entrée, plat, dessert, petit rot pour digérer, petit pipi (caca ça sera pour ce soir) et c’est reparti…

 

            L’après-midi est relativement calme, une sonnette toutes les 5 minutes c’est gérable. Minette est inespérément invitée à l’office pour 30 secondes, pas plus ! Une sonnette la rappelle immédiatement dans le couloir, elle a quand même réussi à comprendre que Danette et Raclette étaient les sages-femmes de garde !

 

19H00 est atteint, elle s’en va aux vestiaires à pas de course (elle tient ses poches en courant, c’est trop dangereux), elle tape les codes précipitamment, elle se jette dans les vestiaires, elle a de la chance aujourd’hui, on ne lui a volé que son manteau, il lui reste ses chaussures et ses habits pour rentrer en tenue civile, reprendre le métro en blouse et en crocs lui était devenu familier…

Une esf3 (bien aidée par sa voisine !).

Ps : Toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

 

 

Ils l’ont dit :

  1. les profs

Mme R : « quand on prescrit une contraception on fait gaffe a la sexualité de la patiente, on ne va pas la contraindre à prendre la pilule si elle a un rapport tout les tremblements de terre !! »

« Les gynécos, ils peuvent parler de seins et de foufoune mais qd il s’agit d’utiliser un bistouri pour mettre un truc dans le bras d’une femme.. oulala !! »

Mme R :  j’ai été voir une pharmacienne qui m’a dit « moi je ne donne pas la pilule du lendemain car je suis contre les rapports sexuels chez les jeunes », j’ai répondu « oui mais le problème c’est que quand elles viennent demander la pilule, le rapport a déjà eu lieu !! » oh et puis cette pharmacienne était particulièrement coincée et elle paraissait vraiment bête de par ses réflexions ! ». Adrien rajoute « et en plus je parie qu’elle était moche ! »

 

Dr C (dessinant un ver de terre avec plusieurs anneaux) : « tout est indépendant dans chaque annal »

« Comment ça se fait que vous êtes si nombreux ?! Vous êtes obligés de venir ou bien ça vous intéresse ? » ESF2 : « obligés ! »

« Le diapason, il faut le faire sur des os, articulations, bref qqch de dur » ; Jessica à Stacey : « ah mais t’es dégueulasse !! » ; quelqu’un « qu’est ce qu’elle a dit ? » ; Dr C. : « oh on devine très bien… vous êtes pire que les médecines, mais on m’avait prévenu, et puis c’est pareil chaque année.. »

A.L : « il y a des petits bébés qui arrivent en consult et qui ont l’air super triste… mais quand on voit la tête de la mère on comprend pourquoi  !! »

Mr B (droit) : « je ne vais pas m’étendre 107 ans et un carème là-dessus … »

Mme A (prof de communication) : « Stacé » ; Bertille : « on dit Stacey » ; Mme A. (en regardant Stacey) : « pourquoi vous avez écrit Stacé alors ? » ; Stacey : « ça s’écrit comme ça ! »

ESF : « Qu’est ce qu’on peut dire à une femme qui subit un décès, de son bébé par exemple ? » ; Mme A. : « On peut simplement s’asseoir dans la chambre sans rien dire.. » ; Karima : « ah ouai !! et puis on peut lui dire … » ; Stacey : « Sans rien dire !!!! »

IV : « L’extranase, c’est comme la fricadelle, on ne sait pas ce qu’il y a dedans !! »

BE : « Je vous laisse ces feuilles pour les reprographier. Qu’est ce qu’on dit ? … On dit Merci mamie nova !!! »

DHA, En parlant de la césarienne pour les obèses (IMC>50 !) : « On raconte qu'ya des obstétriciens qui ont plongé et qui n'en sont jamais remontés !!! » (petit sourire de coin !)

 

  1. A l’hôpital.

Patiente : « J’ai mal, il arrive quand l’anesthésien !!! »

Dr Ch (anesth) à une patiente : « ah oui ça fait mal les contractions, c’est sur qu’un bébé c’est plus facile à faire qu’à sortir !! »

Patiente : « Ouai je suis à 8 doigts ! »

Stacey : « on vous a dit si vous aviez eu une épisio ou qqch au périnée ? » ; Patiente : « euh j’ai juste quelques déraillures »

Dr D. pdt une vacation en gyneco " arrête de dire a tes patientes ce que tu fais, "je pose le spéculum, je le mets, je l'ouvre etc." ça les stresse. Est ce que tu vois ton copain te dire "j'arrive, j'écarte, je te la mets"?

 

 

 

  1. ESF

Mme A (prof de com) : « il existe des tabous comme l’argent, le sexe.. » ; Antoine (ESF2) : « boarf.. » ; Anne (ESF2) : « bah t’en parle avec tes parents ? » ; Antoine : « NAN moi mes parents ils sont asexuels… » ; Adeline (ESF2) : « Et tu crois que t’es arrivé comment ? » ; Antoine : « Aaaah ! CHUUUUT !! »

Emilie V. en cours de pédiatrie (ESF2) : « mais les nouveaux nés préfèrent sucer des trucs durs ou mous ? »

 

 

Elle l’a fait :

BE : passer la tete au travers de la porte de classe quinze minutes avant la fin du cours de pediatrie, puis entrer carrement et declarer:
"bonjour, je suis BE, sage femme enseignante.
Je ne suis jamais a l'heure...j'ai toujours quinze minutes d'avance"

 

Petites annonces :

  • ACESF cherche sous
  • Mathilde (ESF2) cherche photos manquantes pour trombi
  • Popotin cherche minimum de participation des étudiants !
  • Mme Bachelot cherche Français voulant bien se faire vacciner contre le H1N1

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site